Accueil / Textes

 Poésies


Qu'elle était bonne la petite Gauloise du Pont de Bercy
allumée dans un troquet un peu laid
où le patron hurlait
à cause du métro
au-dessus des têtes ...

Prix :

  • prix d'honneur du "Grand prix des poètes lorrains" en 1961

  • premier prix "Ma rencontre avec la Pologne" revue "La Pologne" en 1963

  • prix "Encres vives" 1965 pour le recueil "Czardas en mauve"

  • Premier lauréat des "Rencontre poétique de Vichy" 1968 avec "Chant de marche pour mon fils" et "Czardas pour Budapest"

  • Primé aux poésiades de Paris 1992

  • Primé au concours café-livres de Lassy 2001 pour Bali

  • Diplôme d'excellence du centre culturel européen 2003

 

Poésies publiées :

  • Elucubrations  Maxtyl édit. – Casablanca Juin 1954
    petit recueil publié au Maroc. Jeune homme à l'époque ces textes constituent les premières gammes du poète. Extraits illustrés de crayons réalisés à la même époque ...
  • Recital  Edition artisanale - Caen Décembre 1955
  • Cahiers d'orgue / Concertos Edition artisanale  – Caen janvier 1957
    Sous le pseudonyme de Philippe de Cinq-Mars, le jeune poète se fait connaître et participe à la vie artistique de Caen. L'origine de ce pseudonyme littéraire provient d'une petite ville d'Indre-et-loire près de Chinon, seigneurerie qui a donné un marquis célèbre. Vigny et Gounod s'inspirèrent de l'histoire tragique de ce favori de Louis XIII.
  • Czardas en mauve (Prix "Encres Vives" 65) - Ed. Encres vives 1966 avec Mazurie, ...
    Depuis son engagement dans les maisons de la culture, c'est sous son identité civile qu'il publie. Il obtient le prix Encres vives pour un très beau recueil de textes influencés par ses voyages à l'est. Témoignages de ce qu'étaient Pologne, Hongrie, Slovaquie à l'époque.
  • Quatre disques de poésie décembre 67 ou janvier 68 à Angers
  • La Grande Paque russe - Encres vives 1970
  • Vingt ans à l'envers préface de P.C. Vouzelle Albret- Ed. de l'oiseau de feu 1977
    Ce recueil comprend une sélection de vingt ans de poésies entre 1956 et 1976. Il reprend donc une partie de tout ce qui a été publié au dessus plus d'autres restés non publiés comme Première croisade du manoir de Cheffreville-Tonnencourt ou seulement en revue comme Czardas en fraude. Il contient aussi les poèmes écrits à Aix en provence ou Tourettes-sur-loup du début des années 70.
  • Le temps de n'être pas - Ed. de l'oiseau de feu 1975-1978
    Essai libre et poétique en 64 fragments, pour finir en même temps que le vingtième siècle. Le temps qui s'écoule aura toujours été une obsession.
  • 40 secondes - Tourrettes sur loup 1979 - Encres vives 1984
    Retour aux éditions "Encres vives" et toujours le temps qui court.
  • L'horaire des trains - Encres vives (coll. Lieux) février 1997
    Philippe avait préparé un recueil plus important dans lequel l'éditeur a choisi ses préférés. 
    Parmi ceux non encore édités, se trouve l'Adieu aux pierres.
  • Blanc sur fond blanc - Encres vives mars 2003
    Textes bouillonnants, tempétueux, désespérés qui emportent tout sur leur passage.
  • Adieu la vie ! Tu m'écriras ? - Encres vives (coll. Encres Blanches) décembre 2005
    Très jolis textes apaisés sur les senteurs qu'il me confia peu avant sa mort et publiés à titre posthume.
    En voici trois La fleur du citronnier, Le cosmos chocolate et Le pavot.

 

Poésies diverses :

Quelques textes ont été primés dans des concours de poésie (Bali, ...) ou publiés dans des cahiers ou revues introuvables aujourd'hui ... 
D'autres textes, non publiés, manuscrits ou tapés, sont en ma possession et viendront tôt ou tard s'échouer sur cet îlot de souvenir ...

Parmi ceux-ci, un ensemble de textes, des "poésies personnelles" dont j'ai fait un livret. Le ton général est triste et mélancolique, évoque la condition humaine soumise au temps qui lui est comptée, évoque des souvenirs, des passions, parfois des regrets ou des rancœurs :